20211018 Tour Prise Deauserm20211018 Tour Prise Deauserm
©20211018 Tour Prise Deauserm|SERM

Réserve d’eau

Le lac de Madine, ouvrage de stockage d’eau pour l’alimentation en eau potable du Syndicat des Eaux de la Région Messine (SERM).

Le lac de Madine, retenue d’environ 35 000 000 m3, a vu le jour en 1971, dans le cadre d’un programme global, composé de plusieurs ouvrages, visant à utiliser les eaux du Rupt-de-Mad comme principale ressource pour l’alimentation en eau potable de la ville de Metz.

Le lac de Madine permet de gérer le régime d’étiage du Rupt-de-Mad par le stockage des eaux durant les périodes pluvieuses et par la restitution pendant les périodes sèches.

Ce stockage est rendu possible par la création de 2 digues : la digue des Chevaliers et la digue de Marmont. Dans cette dernière, un ouvrage technique, l’écréteur de crue, permet de laisser s’échapper la surverse lorsque le lac atteint son niveau maximum correspondant à l’altitude de 227,90 m au-dessus du niveau de la mer.

Un autre ouvrage, dit de restitution, permet d’alimenter avec plus ou moins de débit le ruisseau de Madine. Celui-ci se jette dans le Rupt-de-Mad qui alimente la retenue d’Arnaville.

Le SERM a l’autorisation de prélever, chaque année, un volume d’eau de 10 000 000 de m3 dans le lac de Madine.

Le barrage d’Arnaville permet un stockage de 335 000 m3. Cela correspond environ à une semaine de consommation du SERM.

Situé en amont de la confluence du Rupt de Mad et de la Moselle, cet ouvrage permet de disposer d’un débit gravitaire dans la conduite d’adduction d’eau brute et constitue un volume fixe de stockage servant à la pré-décantation des eaux.

 

Enfin, l’eau, acheminée via la conduite d’adduction, arrive à l’usine de traitement des eaux de Moulins-lès-Metz. Cette usine comporte tous les éléments de régulation hydraulique, de stockage, ainsi que des bassins de pré-ozonation, de décantation, de filtration sur sable et de décantation lamellaire, avec charbon actif en poudre, nécessaires au traitement de l’eau prélevée dans la retenue d’Arnaville. L’usine comporte également les installations de refoulement de l’eau traitée vers les réservoirs de stockage. Sa capacité de production est de 90 000 m3 d’eau par jour.

Le Rupt-de-Mad représente aujourd’hui 60% de la ressource en eau du SERM, qui a en charge la production et la distribution de l’eau potable sur une bonne partie de l’agglomération messine, de la communauté de communes Rives de Moselle et de la communauté de communes Haut Chemin Pays de Pange, soit près de 400 000 personnes (de façon directe et indirecte) dans une zone qui s’étend jusqu’à Uckange et Thionville.

Réserver
Fermer